Magnus Carlsen

Imaginez qu’un enfant de treize ans batte facilement des grands-maîtres en s’asseyant à genoux sur sa chaise et en les regardant droit dans les yeux. Continuez de rêver en imaginant que même Garry Kasparov n’arrive pas à le battre en partie rapide. Ensuite, Imaginez que cet enfant soit d’un pays improbable, sans tradition échiquéenne, par exemple la Norvège. Prenons-lui enfin pour entraîneur le gardien de l’équipe nationale de football de son pays. Cette histoire loufoque est l’histoire de Magnus Carlsen. Celui-ci est champion du monde et il possède le record de points elos de l’histoire. Beaucoup le considère même comme le plus fort joueur d’échecs de tous les temps.

Mais comment a-t-il fait ?? Certes, Magnus Carlsen a impressionné très tôt par sa mémoire fantastique ce qui lui a valu le surnom de « le mozart des échecs ». Mais surtout, il a complètement révolutionné les échecs et inventé un nouveau style de jeu. Fini les longues variantes d’ouverture à apprendre par cœur,  Magnus Carlsen pose des problèmes à ses adversaires très tôt dans les parties et impose une pression constante avec une énergie quasi-animale du début à la fin. Pour les fans de football, sa méthode est très similaire à celle que Pep Guardiola a imposée au FC Barcelone en demandant un pressing constant à la récupération. Lorsque ses adversaires finissent  par craquer, il finit ses parties par des coups sublimes devenus célèbres.

Pour en savoir plus sur le phénomène Magnus Carlsen, vous pouvez consulter l’excellent livre « Magnus Carlsen : L’ascension d’un prodige ». Vous pouvez également lire sa page wikipédia :

Page Wikipédia